Retraite des Mysteres – 14 au 21/04/2019, avec Raji et Mudra

Image-Partage-Audios-1

Retraite préparatoire à l’Université de Chorésophie 2019
Avec Raji & Mudra Chorésophes

Dates : 14 au 21 avril 2019
Lieu : Centre Radadesh (Durbuy)

Info et Inscription : info.rajimudra@gmail.com
LA DANSE EN TANT QUE RITE
Du Rituel à la Ritualisation,
par Michel Raji, artiste chorésophe

Le Rite
Le rite est la source du rituel, de la ritualisation. « Quelque chose », qui ne s’explique pas, qui se manifeste dans le présent. Sans attendre qu’il vienne, on l’invoque, on l’incorpore. C’est aussi une dimension qui nous échappe, l’invisible d’un instant qui s’anime en présence au travers du vivant, l’art, le sacré.

Le Rituel
Le rituel est la forme que l’on crée, une structure organisée dans l’espace et le temps, à travers laquelle la sagesse, l’essence du rite, peut se manifester dans la pleine étude de la nature et la culture de l’existant.

La Ritualisation
La ritualisation c’est ce qui est ritualisé, dans son corps, dans sa respiration, une mise en actes de ce qui est. C’est rendre visible et lisible ce qui est déjà là, mais qui est transcendant par nature.

Processus rituel et ritualisation de la danse en tant que rite

D’abord on pose un rituel, puis on le ritualise (la ritualisation du rituel). Ensuite on fait attention à ce que cela ne devienne pas juste une formule, une forme qui aurait perdu son contenu (sa fonction existentielle de servir à l’accomplissement du rite en son essence).

On accomplit le rituel en plusieurs occasions, plusieurs moments, en différents lieux. On se connecte à l’essence du rite pour adapter le rituel à la vie, aux vivants. Le rituel doit s’adapter et évoluer aussi avec son temps. On le travaille constamment pour qu’il reste au service du rite, en relation avec la situation réelle, et non pas le contraire, qui serait d’imposer la forme malgré son ineptie contextuelle.

Le rythme joue un rôle clé dans l’accomplissement et la manifestation essentielle du rite. Il est nécessaire de faire vivre le rituel et ses ritualisations à travers le jeu des rythmes, des énergies respiratoires, gestuelles et sonores, afin que les sensations, les perceptions, se sculptent, s’architecturent à quelque chose qui nous dépasse, à un ressenti qui modifie notre manière d’être et de penser le monde.

Quand le rite se manifeste, le rituel est transcendé. Le ritualiste (l’acteur du rituel) laisse place au rite et le devient. Tout être en présence est transporté par la ritualisation, et repart imprégné du rite en son essence.

Lieu

Radhadesh – Château de Petite Somme
Petite Somme 5
Septon (Durbuy), Ardennes 6940 Belgique

 

Publicités